Généalogie et organisation

Voilà le mois de septembre qui se termine, et la saison estivale avec. Qui dit fin de la saison, dit moins de travail. Donc j’ai recommencé à mettre mon nez dans la généalogie et à reprendre la lecture des autres généabloggueurs. Sur celui de la gazette des ancêtres de Sophie Boudarel, je me suis rendu compte que j’étais en retard sur les généathèmes. Exit celui d’août, et le mois de septembre est déjà bien entamé. Les thèmes du mois sont patois et organisation. Je n’ai clairement pas le temps pour écrire un article sur le patois, donc ce sera l’organisation.

Par branche :

Quand j’ai commencé à faire mon arbre, j’ai pris le parti d’imprimer les actes que je trouvais. A l’époque, je me concentrais uniquement sur mes racines et je mettais de côté les collatéraux. Ces actes, je les rangeais dans des classeurs, au nombre de 2. L’un pour le côté paternel, l’autre pour la branche maternelle. Chaque feuille était consacrée à un acte. Au recto, la copie de l’acte, avec en haut à droite le numéro Sosa. Au verso, une transcription plus ou moins complète, ou bien un résumé des informations. Schématiquement, on obtient un arbre de ce genre :

  1. Papa
    1. acte e naissance
    2. acte de mariage
  2. Papy
    1. acte de naissance
    2. acte de mariage
    3. acte de décès
  3. Mamie
    1. acte de naissance
    2. acte de mariage

Quand les 2 classeurs ont été pleins, j’ai repris la même organisation, mais dans 4 classeurs. Un par quartier de l’arbre (Un quartier correspond à l’ascendance de nos grands-parents).

 

La numérisation :

Ma passion pour la généalogie étant grandissante, j’ai donc lu différents articles pour m’organiser au mieux. Et nombreux sont ceux qui prêchent la numérisation. Alors ni une ni deux, je laisse tomber mes classeurs (que j’ai toujours). Pas besoin de tout reprendre car j’avais déjà fait une copie numérique des actes. J’ai donc mis toutes les numérisations dans le même panier, mélangeant les torchons et les serviettes, et appelant le chat un coup chien, un coup canard. En fait, le nommage des fichiers n’était pas du tout cohérent, ni unifié. Je pouvais avoir ce genre de choses :

  • naissance de Machin TRUC
  • 1864 TRUC Machin naissance
  • TRUC Machin BIDULLE Chouette 1901 Tataouine

Après quelques essais d’unification, je suis arriver à ce schéma :

  • NOM Prénom AAAA-MM-JJ type_d’acte Lieu_d’archivage Commune

C’est déjà bien plus lisible, plus esthétique quand on ouvre le dossier, et gros avantage, les actes sont triés par famille (ou individu s’il n’y  a pas d’homonymes)

 

Et ensuite ?

Mais laisser tous ses œufs dans le même panier n’est pas l’idéal. J’ai retenu 2 options d’organisation dans tout ce que j’ai pu lire. La première, c’est d’avoir un dossier par individu, ou par couple peut-être. Dans ce dossier se retrouveraient en vrac tous les fichiers par ordre chronologique. Un dossier pour chacun des remariages de l’un ou l’autre des époux, et un dossier par enfant. On obtiendrait ce genre d’arborescence :

  1. MARTIN Jean et RICHARD Marie
    1. Enfant 1
    2. Enfant 2
      1. Mariage
        1. Enfant
        2. Enfant 2
    3. Enfant 3
      1. Mariage 1
      2. Mariage 2
    4. Premier mariage de Jean
      1. Enfant
    5. Premier mariage de Marie
    6. Troisième mariage de Marie
      1. Enfant 1
      2. Enfant 2

Le seul soucis de cette méthode, ce sont tout ces sous-dossiers, qui vont être en nombre chez certains couples. Ca me freine un peu pour la choisir.

La deuxième, c’est d’organiser les fichiers par thématique.

  • Actes notariés
  • Etat Civil
  • Dossiers militaires
  • etc

L’inconvénient, c’est qu’on a pas une vue globale pour chaque personne.

C’est donc pour le moment un petit capharnaüm dans mes dossiers, où il reste 2 ou 3 fichiers non renommés, des dossiers individuels, mais aussi des dossiers thématiques. J’espère pouvoir trancher assez vite pour passer à autre chose et surtout ne pas rechanger ensuite

Laisser un commentaire