I comme Isidore

On termine la semaine comme on l’a commencée : par un proche de mes aïeux. Celui-ci s’appelle Isidore THUILLIER. Plusieurs Saint Isidore existent mais l’un d’entre eux est le patron des laboureurs.

 Saint Isidore le laboureur – Sanctoral

Problème :

Isidore est témoin à la naissance de Joseph BELLANGER le 10 octobre 1844 au Fief Sauvin. Il est âgé de 30 ans et y est dit fabricant de (?), mot que je n’arrive pas à déchiffrer. Je le retrouverai peut-être plus tard. Mais qui est cet Isidore ? Est-il plus que l’ami d’un de mes ancêtres ? Une chose est sûre, il n’a pas de liens directs et proches avec la famille BELLANGER car son ami Laurent, je vous l’ai déjà présenté ici, n’est pas natif de la commune.

 

 Acte de naissance de Joseph BELLANGER – AD49

Naissance :

Le point de départ de cette « enquête », c’est son âge : il a 30 ans en 1844. On va donc supposer qu’il est né au Fief Sauvin. Un rapide coup d’œil sur les tables décennales m’apprend qu’il est né le 30 novembre 1813, en réalité il est déclaré le 30, et né le 29. La lecture de l’acte m’indique ses parents : son père Philippe THUILLIER est maréchal et ne sait pas signer, sa mère s’appelle Françoise BIOTEAU. Les témoins sont Jean BIOTEAU et René VERGER, tous deux laboureurs au Fief Sauvin.

THUILLIER Philippe                           BIOTEAU Françoise

|_______________________|

|

Isidore

° 30 nov 1813

Décès :

Complétons cette ébauche d’arbre. Prochaine étape : son décès. Pourquoi pas le mariage ? Parce que le mariage avait souvent lieu dans la commune de l’épouse, donc quand on ne la connait pas, difficile de savoir d’où elle vient. Par contre, on sait qu’Isidore habite au Fief Sauvin, et on va espérer qu’il y est resté toute sa vie. Son acte de décès nous apprendra alors qui était son épouse (s’il y a eu). Direction les tables de décès après 1844. Je le trouve le 18 février 1878. C’est un propiétaire de 64 ans et il est marié à Jeanne BRAUD.

 

Mariage :

Maintenant que nous connaissons le nom de l’épouse, il ne reste plus qu’à trouver le mariage. Il a lieu le 18 février 1851. On y apprend qu’Isidore est fabricant de mouchoirs, que ses parents sont décédés et qu’il a deux frères :

  • Silvain, 39 ans, curé de Trementines (banlieue de Cholet)
  • Jean Baptiste, 41 ans, serrurier (là aussi j’ai un doute de transcription) au Fief Sauvin

Le 18 février, date du mariage, et 27 ans plus tard, date de son décès. Bien triste anniversaire de mariage.

En quelques minutes j’ai pu retrouver les informations capitales de cet individu. Ces quelques recherches apportent leurs questions, éveillent notre curiosité, et c’est cela qui est intéressant en généalogie. Quel drôle de métier que de fabriquer des mouchoirs, mais cela montre aussi la spécialisation de chacune de nos régions. Cholet étant la capitale du mouchoir, il est tout de suite plus normal de trouver un fabricant de mouchoirs. Et quel fabricant ! Sans doute assez important pour pouvoir devenir propriétaire à la fin de ces jours.

Isidore THUILLIER
N° Sosa :
Voir l arbre
Père :
Mère :

Laisser un commentaire